17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 18:51

Ce titre peut vous paraître prétentieux. J'aurais aussi pu intituler ce billet "la fin des aggrégateurs?" ou encore "la fin des comparateurs de prix?", avec un ? , car justement, ce n'est pas la fin.

Panda, le nouvel algorithme de Google, qui dispose en Europe d'une position hégémonique (plus 90% des recherches sur Internet), est donc arrivé en Grande-Bretagne. On l'attend pour bientôt en France et en Europe continentale. 

 

Exit les comparateurs et les aggrégateurs

L'effet le plus clair de Panda en Angleterre, c'est la forte baisse de visibilité dans les résultats de Google des aggrégateurs d'informations (comme Wikio), et des comparateurs de prix (Ciao, Twenga, idealo, Dooyoo, Mydeco, ...). Le trafic de la plupart de ces sites a été divisé par deux, Wikio.co.uk compris.

Heureusement pour nous, Wikio News et Wikio Shopping représentent désormais moins de 10% de l'audience et des revenus du Groupe, je vais y revenir plus loin. 

Depuis 12 ans que j'entreprends sur Internet, ce n'est pas le premier changement d'algorithme. Celui-ci est accompagné d'une communication inhabituelle de Google sur la notion de qualité. Panda a pour objectif affiché d'améliorer la qualité des résultats de recherche qui seraient trop spammés.

Cette vertueuse intention se trouve rejoindre une tendance de long terme de Google, qui cherche depuis longtemps à désintermédier, et particulièrement à contrôler directement la distribution de trafic aux sites medias, blogs, et marchands. 

Panda n'est pas encore en France, pourtant chacun peut déja constater que Google favorise ses propres services Google Shopping et Google News. Des services qui ne pourraient pas vivre sans l'injection d'audience du super-aggrégateur: Google.     

 

Comment attirer des internautes Googleisés?

Les internautes qui se rendent directement sur un site sont une petite minorité. Le comportement standard, c'est de taper une requête dans Google, et de cliquer sur l'un des 3 premiers liens. Le référencement (SEO) est donc devenu une discipline essentielle pour le succès des sites Internet, une discipline que les plateformes d'aggrégation et de comparaison de prix maîtrisent particulièrement bien. Ils ne sont pas les seuls évidemment, les marchands armés de vastes bases de données sont d'autres experts du sujet. Les techniques de SEO amènent parfois à des excès, comme dans les premiers temps de Wikio ou nous avons été critiqués par certains blogueurs experts du sujet. Nous les avons écoutés, et nous avons rectifié.

De changement d'algo en changement d'algo, Google fait son métier qui est de trier le bon grain de l'ivraie, de donner de la visibilité aux pages qui correspondent le mieux à la recherche de l'utilisateur. Je suis convaincu qu'il fait de son mieux, sans toutefois perdre de vue ses intérêts économiques (= augmenter la demande de liens sponsorisés).

 

Apporter de la valeur ajoutée sur nos pages

Le travail des éditeurs de sites, c'est d'apporter de plus en plus de valeur ajoutée sur leurs pages, pour susciter l'intérêt de l'utilisateur, et peut-être de Google. C'est ainsi que sur Wikio News, nous avons pris le parti de nous différencier radicalement de Google News, en donnant la priorité aux articles les plus recommandés dans les medias sociaux.

Wikio News, connu pour son classement des blogs, est devenu un outil apprécié des blogueurs (-euses)

Avec des moyens limités, nous avons développé des technologies sémantiques capables d'apporter une certaine valeur ajoutée sur nos pages, mais j'en suis conscient, elle n'est pas suffisante pour faire la différence au-dela du cercle des blogueurs et des professionnels. Nous avons ajouté des fonctions de veille d'informations. Mais les veilleurs ne sont pas légion. Clairement, nous n'avons pas encore pu construire le service de nos rêves. J'ai même du réduire dans la dernière période l'équipe Wikio News, car ce service en tant que tel n'est pas rentable.

Ce qui l'est, c'est de mettre au service des annonceurs notre savoir-faire dans l'analyse des medias sociaux, et la réalisation de campagnes de Marketing social pour les marques clientes d'Ebuzzing.

 

La stratégie de Wikio Group

Il y a près de deux ans, j'ai compris que les sites Wikio News en Europe ne pouvaient pas attirer une audience suffisante pour les rentabiliser dans un modèle grand public. J'ai anticipé le danger d'une trop grande dépendance à Google.

C'est ce qui m'a amené à construire un Groupe media, Wikio Group, fondé sur la mise en valeur des contenus produits par les utilisateurs (notamment les blogueurs), grâce aux technologies développées pour Wikio News.

Le premier mariage de Wikio, qui s'est avéré très fécond, fut avec Ebuzzing. Nos technologies sémantiques et d'analyse d'influence ont permis à l'équipe d'Ebuzzing d'apporter aux annonceurs un service sans équivalent pour leur marketing dans les réseaux sociaux. Ebuzzing, qui a pu au sein de Wikio devenir réellement européen, génère aujourd'hui plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe et connait une croissance météoritique. 

Les autres opérations de rapprochement réalisées notamment avec Overblog puis Nomao, ont donné une dimension supplémentaire au groupe, qui poursuit le développement de la première plateforme de blog en Europe (Overblog) et d'un site très innovant d'info-service locale (Nomao). Ensemble, nous avons lancé Experts, notre service pour les rédacteurs free-lance.

Nous autres, entrepreneurs du Web, nous vivons en Europe dans une économie dominée par Google. Il faut nous y adapter en permanence, comprendre comment exploiter au mieux nos compétences dans une écologie made in Mountainview

Ma stratégie est de développer en parallèle le B2C (nos sites Internet) et le B2B (notre plateforme de marketing social Ebuzzing).

De mettre un focus obsessionel sur la qualité de tout ce que nous faisons.

Et toujours d'anticiper, car le Web évolue très vite.

Grâce au virage entamé il y a deux ans, le chiffre d'affaires du Groupe Wikio devrait approcher 20 millions d'euros, en croissance de 100% cette année.

Partager cet article

Published by Pierre - dans google
commenter cet article

commentaires

sylvain briant 18/04/2011


Bonjour Pierre,
tu as raison de privilégier la qualité, à long terme cela paye toujours, même si à court terme cela paraît souvent coûter plus cher.
Google domine une partie du web, heureusement (ou malheureusement) Facebook, et d'autres groupes du web, pèsent assez lourds pour envisager des stratégies pas simplement googleisée.
Bien à toi,


Benjamin 18/04/2011


Tu oublies une chose Pierre, c'est que les sites du groupe Demand media ont également pris une sacré claque et qu'ils n'agrègent pas d'information... Ils en produisent et de manière
industrielle.

Je ne suis pas convaincu qu'ils aient aujourd'hui la capacité de détecter du contenu réécrit. Je ne suis pas convaincu non plus que ces contenus soient mauvais, et qu'ils puissent clairement tirer
la conclusion avec des signaux comportementaux que ce contenu issu de "fermes" doit être déclassé.

Ce qu'ils disent en revanche, c'est qu'il y a des sites whitelistés... je suis convaincu qu'il y a des sites blacklistés, et si je suis dans le vrai, ceux de Demand media doivent à coup sûr en
faire partie.

En effet, si ces fermes arrivent à créer une offre gigantesque et de qualité, alors ils amélioreront globalement la qualité des résultats de Google.

La qualité des résultats de Google dépendra alors d'un tiers, un "Wikipedia" qui a des intérêts commerciaux. Google tenu par les roupignoles, ça ses dirigeants préfèrent s'en passer.


thierry 18/04/2011


Hm. Il me semble qu'au contraire Demand Media n'a PAS été ciblé par Google. D'autres fermes de contenus oui, mais curieusement DemandMedia a été ignoré (mis à part certaines de leurs propriétés,
mais ça reste mineur).
Et Matt Cutts semble systématiquement éviter de répondre aux questions sur ce sujet...


Pierre moov 19/04/2011


Un article très intéressant, toutefois quant est-il des experts ? N'est-ce pas un business model similaire à celui de Demand Media (une belle ferme de contenu ?). Sites contre lesquels Google à
clairement déclaré rentrer en guerre ? (à tord ou à raisons, c'est un autre sujet) ???


Pierre Chappaz 19/04/2011


C'est vrai, eHow (Demand Media) a cette fois été touché, mais dans des proportions modestes autant qu'on puisse en juger avec Alexa. Rien a voir avec une 'declaration de guerre'. Leur site UK était
un duplicate du contenu américain donc c'est particulier. ehow reste l'un des plus grands sites Us.
Pour notre site Les Experts, nous allons encore accentuer notre focus sur la qualité. Nous sommes confiants dans le potentiel de croissance d'un modèle fondé sur les rédacteurs free-lance.


Jean-Marie Le Ray 19/04/2011


Bonjour Pierre,

Bravo en tout cas !
Côté algos, est-ce que tu penses qu'une analyse des contenus encore plus pointue au niveau sémantique pourrait contribuer à améliorer les choses ?
Jean-Marie


Anji 19/04/2011


Merci Pierre de nous faire part de ton positionnement.

Google ne sanctionne pas (encore) Demand Media car les revenus générés sont trop importants pour que Google s'en prive... mais ça viendra !
Lorsqu'on voit la politique du petit moteur qui monte aux US "Blekko", on se dit que Google c'est pour bientôt. Blekko n'a rien à perdre par conséquent ils misent tout sur la qualité des résultats
et je dois dire que je suis bluffé par la pertinence des résultats. Et s'ils arrivent à grappiller des parts de marché c'est bien parque les utilisateurs on en marre de tomber sur fermes /
annuaires / contenus générés à la volée etc.

La MAJ "Panda" va faire mal en France et je pense que ce n'est que le début. Google arrive à un moment critique de son existence (il a trouvé son vrai rival : Facebook). Les utilisateurs sont de
moins en moins dépendants au moteur de recherche, tout simplement car l'information vient à eux via le social. Google se doit donc d'apporter LA meilleure réponse à chaque recherche et non pas
laisser son visiteur se perdre dans des articles sans fin ou des sites à multi-rubriques.

Comme toi Pierre, j'attends avec impatience de voir l'impact que la MAJ aura en France et je suivrai avec attention les ajustements de Wikio.


Pierre Chappaz 19/04/2011


> Jean-Marie: on y travaille!


Pierre Chappaz 19/04/2011


> Anji: merci pour ton commentaire. Concernant Blekko je n'ai pas du tout été convaincu par mes quelques tests. Sur le fond du débat, la qualité doit se juger dans le contexte d'une requête : de
très nombreuses requêtes long tail ne proposent pas de résultats satisfaisants, il y a donc une opportunité a saisir pour des rédacteurs free lance sur une plateforme comme Experts.


LaurentB 19/04/2011


@Thierry : Demand Media n'a pas été pris dans le tourbillon de la première version du Panda, mais vient d'être déclassé avec la deuxième mouture.

Sinon, j'ai quand même un gros problème avec cette m.a.j. Comme toi, j'ai vécu et survécu à de nombreux updates, mais celui-ci va trop loin dans l'intention. C'est par rapport à cette notion de
qualité que je m'interroge. En essence, un algo n'est pas capable de jauger la qualité d'un texte. Même la tambouille sémantique est bien prétentieuse pour un robot qui ne comprend pas ce qu'il
lit.
Si on regarde les signaux utilisés par Panda, il n'y a pas grand chose en relation avec le contenu en lui-même. Puis le problème de l'aggrégation n'a rien à voir avec la qualité puisqu'on peut tout
à fait proposer du contenu fortement intéressant seulement à base d'agrégation. Tandis que la pléthore de AFP Rewriting ne me semble pas aussi intéressante; pourtant Panda laisse passer.
Les fermes de contenu passent allègrement mes tests sémantiques type LSA et se trouvent pénalisés pour des notions de taux de rebond, abondance de pubs, etc. Ce n'est pas ça qui définit la
"qualité" d'un contenu comme clament à tort et à travers les blogueurs et googlers.
En complément, voici le pitch du CEO de Demand Media sur le sujet http://www.demandmedia.com/blog/another-statement-about-search-engine-algorithm-changes/
Et mon avis complet sur le Panda http://www.laurentbourrelly.com/blog/934.php


Anji 19/04/2011


@Pierre : Blekko n'est pas encore complet, mais je le trouve prometteur. À suivre donc.
@Laurent : ton post sur Panda... comme d'hab très éclairé et très juste !


Vincent Tessier 20/04/2011


Diversifier et enrichir la qualité du contenu éditorial de ses pages (unique, original, utile, multimédia) est aujourd'hui une priorité pour les sites pour échapper aux griffes de Panda ! Ce nouvel
algorithme made in Mountain View devrait favoriser le rapprochement et les partenariats entre sites éditoriaux pour enrichir l'expérience utilisateur.


Eduard Andreu 20/04/2011


Très interessant, Pierre!
Aussi cultiver le brand, me paraît une bonne idée pour diminuer la Google dépendance. Il est vrai que la plupart arrive sur nos sites via Google, mais plus notre brand est connu, moins cela
arrive...
Rightmove.co.uk le sait bien. Plus besoin de faire de la pub sur Google!

Salut
Eduard


Pierre Chappaz 20/04/2011


> LaurentB : Bravo pour ton billet sur Panda, que j'ai beaucoup apprécié.


Denis 21/04/2011


La durée de stockage des news publiées sur Wikio ne dépasse pas les 3 mois. Les infos que nous publions n'apparaissent jamais au travers de leur publication dans Wikio. De fait, l'impact du p'tit
Panda Sera bien nul. ;+)


Affacturage 29/04/2011


Article très intéressant ! Et ce sont des européens qui s'occupent de ça.


Niry JULES 04/05/2011


Comparé à Wikio, je suis un tout petit entrepreneur du net, mais j'ai acquis 10 ans d' expérience google qui jusqu'à ce jour m'a permis de placer n'importe lequel de mes sites dans le top 10 de
google ( et même top 1 sur des requêtes hyper concurrentielles ) sans avoir recours à des techniques fumeuses.
En regardant les-experts, je peux vous assurer à 100% qu'il sera rétrogradé. C'est une certitude. Je ne parle pas de la qualité des articles ( car ce n'est pas cela que vise Google en parlant de
"qualité" contrairement à ce que tout le monde dit. Google ne peut pas savoir si un article est bon ou pas) mais je vous parle de l'architecture de vos pages.

Si vous voulez passer Panda avant qu'il ne soit trop tard, c'est encore possible parce qu' après ce sera long et fastidieux de remonter .


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog